Le blog

Énergie et solutions pour le bâtiment

Indicateurs, articles et vidéos pour les professionnels

Actualité

Climatiseur, ventilateur, rafraîchisseur d'air : comment s’y retrouver ?

10 minutes d’aération par jour suffisent à renouveler intégralement l’air de vos pièces. Mais en ville, lors des pics de pollution ou des jours de canicule, ce geste sain et écologique devient alors impossible.
Tags
"Confort, fortes chaleurs, renouvellement de l'air, rafraîchissement de l'air, Optimm 2R"
Partagez cette page
 
Nombre de vues : 385
Rafraîchissement d’air, climatisation, ventilation : comment s’y retrouver ?

Comment optimiser le confort de votre habitat sans subir les désagréments extérieurs ?
Quelles solutions permettent de réduire la chaleur de vos pièces pendant les périodes d’été ? Faisons le point sur la question…

Les systèmes qui ont fait leurs preuves
Outre la climatisation qui connait un vif succès dans les régions les plus chaudes, il existe d’autres alternatives moins contraignantes, moins coûteuses et plus écologiques. Face à ces températures caniculaires, plusieurs systèmes ont été développés pour retrouver tout le confort nécessaire et un environnement intérieur sain.

Classons-les en 3 catégories :

  1. Le climatiseur,
  2. Le ventilateur simple, la VMC,
  3. Le rafraîchisseur d’air.

 

Le climatiseur


Le concept de climatisation tient compte de plusieurs paramètres pour offrir un bien-être quotidien quelle que soit la température extérieure : une qualité d’air ambiant, un taux d’humidité adéquat et une température intérieure modérée.

Le climatiseur existe depuis de nombreuses années. Fixe ou mobile, il rafraichit, filtre et déshumidifie l’air. Il permet d’abaisser la température d’une pièce de 6° à 8°C.

Les systèmes de climatisation sont de deux sortes :

  • Les systèmes à eau glacée gèrent facilement les pompes frigorifiques, pompe à chaleur, terminaux, CTA pour répondre aux exigences du « Confort d’été ». Ils peuvent être utilisés en toute saison proposant à la fois réfrigération et chauffage.
  • Les systèmes à détente directe utilisent un fluide réfrigérant pour évacuer la chaleur de la pièce. Plus lourd à mettre en place, il permet un rafraichissement d’air efficace dans les bâtiments professionnels ou les surfaces plus étendues.

Les avantages du climatiseur

  • Qualité de l’air : le climatiseur traite les poussières en filtrant l’air soufflé ou repris pour une meilleure qualité de l’air.
  • Température : il permet d’adapter rapidement la température souhaitée de la pièce suivant les saisons.
  • Humidité : il gère de façon autonome l’hygrométrie, c’est-à-dire le taux d’humidité intérieur.

Les inconvénients du climatiseur

  • Complexité d’installation : suivant la catégorie de système de climatisation choisie, son installation est complexe car il peut nécessiter des aménagements du réseau de canalisation du bâtiment.
  • Pollution : pour véhiculer la chaleur hors de la pièce à rafraichir, le climatiseur utilise un fluide réfrigérant polluant.
  • Consommation d’énergie : pour fonctionner, le climatiseur demande beaucoup d’énergie. C’est pourquoi la règlementation thermique de 2012 (RT2012) impose certaines limitations à son utilisation notamment en été. L’utilisation du système doit donc être mesurée pour rester raisonnable et écologique. Il ne peut donc pas être utilisé à volonté.
  • Coûts : le coût d’installation d’une climatisation fixe reste élevé.
  • Encombrement : l’encombrement d’un système de climatisation mobile est un véritable frein pour les petits espaces.
  • Bruit : bien que des efforts aient été faits sur les nouvelles générations de climatiseurs, ils restent bruyants et gênants pour un sommeil optimal (lien vers article LOGEMENT SAIN) la nuit. Par conséquent, leur utilisation dans les chambres n’est pas recommandé.

 

Ventilateur ou ventilation ?

Il existe plusieurs systèmes de ventilation présentant chacun des avantages mais des inconvénients.

Le ventilateur

Le ventilateur reste un palliatif peu efficace pour le confort intérieur de l’habitat. Sur pied ou fixé au plafond, il ne propose que le brasage de l’air ambiant sans jamais intervenir ni sur le renouvellement de l’air ni sur sa température, ni même sur le taux d’humidité de la pièce.

Il apporte une sensation immédiate de fraicheur en été sans durablement traiter l’air de la pièce.

Regardons plutôt les systèmes de ventilation habituellement installés dans les habitations.

La ventilation naturelle

La ventilation naturelle est sans doute la moins contrôlable et la plus aléatoire des ventilations connues.

L’air circule librement par des grilles, accentué par une mauvaise étanchéité à l’air de la construction et les conduits de cheminée.

La ventilation naturelle connaît des déperditions notoires de chaleur en hiver et peu de fraîcheur intérieure en été. Elle est aussi soumise aux aléas du vent et totalement dépendante des conditions climatiques de la région.

La VMC simple flux
La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est un système d’aération du logement et de renouvellement constant de l’air. Il chasse l’air pollué intérieur pour le remplacer par l’air pur venant de l’extérieur via un ventilateur ou un aérateur.

Généralement, la VMC est utilisée pour ventiler les pièces humides telles que salle de bain, cuisine et toilettes.

Les VMC simple flux peuvent être autoréglables (débit d’air constant quelles que soient les conditions intérieures ou extérieures) ou hygroréglables (débit d’air variable suivant le taux d’humidité détecté dans la pièce).

L’air traverse les pièces « sèches » comme le séjour ou les chambres pour terminer sa course dans les pièces humides. Puis il est évacué par un groupe d’extraction activé par un ventilateur.

La VMC simple flux autoréglable est bon marché car facile à installer mais moins économe que la VMC simple flux hygroréglable. Son utilisation continue impose une consommation régulière d’énergie et laisse échapper des courants d’air froid peu agréables.

Dans ses nombreuses versions, la VMC reste un système bruyant qui peut être particulièrement nocif au confort de l’habitat notamment dans les chambres.
Pour maintenir un bon niveau de ventilation et rester efficace, tout système de VMC doit être entretenu tous les 3 ans environ.

La VMC double flux avec récupération de chaleur
Le principe plus sophistiqué de la VMC double-flux limite la perte de chaleur par insufflation d’air neuf préchauffé.
Ce système consomme davantage d’électricité mais permet de récupérer près de 70% de chaleur à partir de l’air évacué. Un bénéfice écologique non négligeable et qui permet de réduire les factures de chauffage en hiver…

Les autres types de VMC
Il existe encore 2 autres systèmes de VMC :

  • la VMC-gaz est davantage utilisée pour des logements collectifs utilisant le réseau central d’air vicié pour l’évacuation de l’air.
  • la VMR ou VMP (Ventilation Mécanique Répartie ou Ponctuelle) est une parfaite alternative à la pose problématique d’une VMC « classique » dans un logement à rénover. Composée d’aérateurs individuels, plus silencieuse, elle peut s’activer à l’aide de l’interrupteur lumière de la pièce.

 

Le rafraîchisseur d’air

Aussi appelé « refroidisseur d’air », le rafraîchisseur d’air est le parfait compromis entre le ventilateur et le climatiseur.

Moins connu car plus récent, le rafraîchisseur d’air est une alternative efficace et écologique pour restaurer tout le confort de l’habitat malgré des températures extérieures particulièrement élevées.

Son principe : le refroidissement par évaporation. Il fonctionne comme un aspirateur d’air chaud qui refroidit l’air par un système de tampon humidifié puis propulse l’air rafraîchi à nouveau dans la pièce.

Plus économique et écologique que les autres systèmes de rafraîchissement, il ne permet toutefois pas de choisir la température de la pièce et nécessite une aération pour évacuer l’humidité excessive.

 

Optimm2R : le rafraîchissement d’air intelligent


Novoli, fournisseur d’énergie et solutions pour le bâtiment, a développé une solution intelligente novatrice pour le rafraichissement d’air : Optimm2R.

Pratique et facile à installer, il s’adapte idéalement aux volets roulants de toutes vos pièces.
Silencieux et écologique comme un rafraîchisseur d’air, plus efficace qu’une ventilation et moins cher qu’une climatisation, c’est l’allié idéal du confort absolu de votre habitation tout au long de l’année.

Optimm2R, rafraîchit et renouvelle intégralement l’air de vos pièces même en gardant vos volets fermés, fenêtres ouvertes. Il n’a ni besoin de conduit d’évacuation, ni de fluide réfrigérant.

L’air frais s’infiltre par le bas de vos fenêtres équipées en chassant naturellement la chaleur vers l’extérieur. Vos nuits sont plus douces et votre sommeil de meilleure qualité.

En savoir plus : Optimm2R : renouvellement et rafraîchissement de l'air ambiant en toute sécurité.

 

Olivia Portrat / Carré Communication

Illustration : Freepik